Les Almohades ,suite et fin. /6

Avatar du membre
Soubise
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Messages : 10181
Enregistré le : 02 août 2010, 19:05
Localisation : Spontex sur évier
Genre :
Zodiaque :

Les Almohades ,suite et fin. /6

Message : #Message non lu Soubise

Les Almohades ,suite. /6. Nous avons vu dans le /5 ,que le fils du premier Calife Almorade Abd El Moumen ,
Abu Yaqub Yusuf(1163–1184) ,hérita du royaume Almohade...

A droite ,le drapeau des almohades.
Abu Yaqub Yusuf était un vrai Berbère Masmouda ,né d'une mère originaire de Tin-mal ,la ville sainte de la dynastie et de rang noble.
De part sa naissance et premier fils héritier ,il était donc reconnu par tous les composants de la dynastie.
Avec l'éducation reçue de son père ,son habileté aux maniements des armes et son esprit vif et curieux de tout ,il fut rapidement un excellent souverain.
Il se proclama Second Calife quatre ans après son avènement.
Il poursuivit la politique de son père avec les mêmes préceptes de rassemblements des peuples de l'Islam.
Toutefois il se laissa vite bercer par la vie ouatée des grandes cités Andalouses et il apprécia très vite les plaisirs de cette vie raffinée ,il passa une grande partie de son règne dans les palais de Séville.
Si son règne fût assez calme et sans grands mouvements dans les territoires Maghrébins ,il n'en fût pas de même en El andalus.
Les chrétiens ces derniers temps avaient repris plusieurs villes Ibériques.
Après la reconquête de Valence et de Murcia en 1172 ,les attaques sur Tolède et Talavéra ,l'armée Almohade repris à nouveau Evora ,mais perdit Cuenca .
Cordoue,Malaga ,Grenade et Ronda étaient sur le point d'être reprises par l'armée de Alphonse Vlll ,ainsi que Séville à nouveau assiégée.
C'est en Voulant reprendre la ville de Santarem qu'il fût gravement blessé et Péri en 1184.
Sa dépouille fût placée aux côté de son père à Tin-mal.

Son fils Abou Youssef Yacoub lui succéda jusqu'en 1199 ,digne fils de son père et ayant reçu la même éducation religieuse et guerrière ,il ne tarda pas à reprendre le chemin de l'Espagne à la tête d'une puissante armée.
En 1195 ,la pression Chrétienne augmentait de jours en jours ,Abou Youssef défit cette armée Chrétienne à Alarcos.
Il en profita pour pousser son avantage jusqu'a Madrid et Guadalajara en Castille...
C'est après cette victoire d'Alarcos qu'il se fit appeler El Mansour
( Le Victorieux ).
Cette victoire sur le Chrétien n'arrêta pas pour autant " La reconquista " des Chrétiens ,la pression devenait de plus en plus menaçante ,ce qui incita certaines tribus revanchardes du Maghreb à se repositionner dans la dominance et certaines villes de la dynastie se trouvaient menacées comme Bougie ,Alger ,Constantine ou tripoli.
Comme ses ascendants ,pour défendre des territoires trop étirés ,il fût soumis au grand écart ,il mourut également au combat en 1199 et sa dépouille rejoignit les siens au Mausolée de Tin-Mal.
On lui doit la tour Hassan de Rabat.Voir Photo.
Ce site a été choisi pour ériger le Mausolée Mohammed V où reposent le roi Mohammed V et ses fils Hassan II et Moulay Abdellah.


C'est donc en toute légitimité que l'un de ses fils Mohammad An Nasir (1199-1213 ) devint le quatrième calife de la dynastie Almohade.
Il se fit appelé le champion de la religion divine.
Son règne ne fût pas de tout repos puisque El Andalus était toujours en mode Reconquistat et que le Maghreb de l'est en proie à de nouvelles guerres menées par les tribus fidèles aux Abbassides ,elles avaient pour chef de guerre ,un homme redoutable en la personne de Yahia ben Ghaniya resté fidèle aux Almoravides.
Les grandes villes de l'Ifriqiya comme Mahdiya et Tripoli ,puis Tunis ,Bône et Tébessa.
Le retour de balancier ne tarda pas et Mohammad An Nasir reprit toutes les villes conquises par Yahia.
Celui ci revint à l'assaut à d'autres reprises mais à chaque fois il fût vaincu.
Le Maghreb semblait à nouveau pacifié et même le dernier fief Almoravides situé dans les lies Baléares furent remises dans le giron du Califat.
Mais pendant que le souverain Marocain était occupé à remettre aux pas ses territoires ,les Chrétiens ont mit à profit cette accalmie pour se reconstituer et c'est sous forme de croisade de Innocent III ,qu'ils arrivèrent de toutes parts de la chrétienté latine.
Le nombre de combattants ,des deux côtés et pour l'époque fût impressionnant
et la bataille de Las Navas de Tolosa scella le sort de la conquête Arabo musulmane dans la péninsule Ibérique l'armée de Mohammad An Nasir fût défaite et le Sultan rentra à Marrakech ou il mourut ,sans doute empoisonné en 1213.

C'est son fils Al Monanstir cinquième Calife( 1213-1224 )
qui lui succéda ,amorçant avec lui le déclin de la dynastie Almohades.
La défection de tribus soumises au sein de l'armée devenant chaque jour plus importante ,les rivalités internes au coeur même de la cour ,ont fait que pour Al Monanstir la tâche fût impossible à accomplir ,la défaite de Las Navas de Tolosa ayant asséché le trésor...Et mourut accidentellement encorné par un taureau et fût inhumé aussi à Tin-Mal.

Son fils Yahia ben Nasir Sixième et dernier calife ,nouvellement investi par ce qui reste de la famille Almohade se retrouvera en face d'une nouvelle force opportuniste.
Al Mamoun son cousin profitant du marasme se fit proclamer Calife de Séville et vendant son âme aux démons ,aidé par le roi Castillan Ferdinand III qui le dota d'une belle armée de cavalerie,en échange de l'abandon de dix villes sans combattre fit route vers Marrakech et avec l'aide de l'armée de Castille et d'Aragon ,ils s'emparèrent de la ville ,laissant les chrétiens édifier une église.
Les purges et les massacres qui s'en suivirent furent le début d'une ère de " Siba " d'anarchie la plus complète ,entre règlements de compte et chefs de tribus assoiffés de pouvoir.
La troisième dynastie du Maroc avait vécu ,vaincu par la traitrise de Al Mamoun ,un membre de la famille.


Image

Visitez mon Blog

Mains, outils de l'esprit, sans lesquelles la pensée n'est que chimère.

Retourner vers « Contes, légendes et histoire du Maroc »