Les almohades /5.

Avatar du membre
Soubise
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Messages : 10181
Enregistré le : 02 août 2010, 19:05
Localisation : Spontex sur évier
Genre :
Zodiaque :

Les almohades /5.

Message : #Message non lu Soubise

Les Almohades. /5.
Pendant les dernières décennies ou les Almoravides s'épuisaient en combats de conquêtes et reconquêtes sur la péninsule de El Andalus.
Et pendant que les tribus internes au Maghreb se font de plus en plus menaçantes ,un garçon d'une grande ambition grandissait dans un coin perdu (Igilliz) de la vallée de l'oued Nfiss ,dans le défilé Tiz in test appelé aussi le " Nid d'aigle ". Fils du chef de ce village troglodyte il est très vite curieux de toutes les choses de la vie ,ainsi que des sciences ,mais surtout les préoccupations religieuses et spirituelles...Il se nommait Mohammed Ibn Toumert.
Adolescent il entreprend son voyage initiatique ,sans doute a t il franchi le détroit et c'est il rendu en El Andalus ,mais pas de certitudes du côté des historiens ,toujours est il que son voyage de dix années le mena à la Mecque ,puis Bagdad ,Damas et au Caire .
Il fut sans doute disciple de Al Ghazali ,mais là encore ,rien n'est certain...
Ce qui est sur ,c'est qu'il revint en son pays avec sa propre idée de l'Islam ,ayant côtoyé plusieurs visions de cette religion ,il avait fait sa version personnelle ,excellent orateur et prédicateur ,il entendait réformer les moeurs corrompus des grandes citées et d'obédience Almoravides en fin de dynastie ,brisant à son passage les instruments de musique et dénonçant tout de qui était représentation du luxe ostentatoire.
Sa propre doctrine dite du «Tawhid» l’unicité divine, il recommande le bien et interdit le mal et prône pour la réunification de tous les musulmans ,un grand moraliste donc....
Comme Al-Ghazali il prônait le regroupement de la communauté musulmane autour des seules sources de certitude ,la lecture stricte du Coran ,la tradition prophétique et les fondamentaux de l'islam.
Avec ses disciples toujours plus nombreux " les Mowahidoun " ou " les unitaires " autrement dit ceux qui donnent la priorité à la pureté de leur conscience sur la satisfaction du rituel.
Son principal disciple fut le Zenète koumiya Abd El-Moumen el koumi et avec son aide,à l'age de 33 ans ,il ne tarda pas à se proclamer " Medhi " puisque dans la légende Berbère ,celui ci était très attendu.
Son aversion contre les Almoravides était due en partie à ce que ceux ci acceptaient les femmes non voilées ,l'usage du vin ,le non respect de la séparation des sexes ,la musique et tout le luxe tapageur.
A son passage à Marrakech ,les instances de la ville l'avaient éconduit pour trouble à la sécurité publique de par ses prêches ,ce qu'il avait peu apprécié.
Inconsciemment il entra donc en guerre contre cette dynastie en fin de règne.
Après son départ de Marrakeck ,ils s'établirent à Tin-mal dans une profonde vallée du haut Atlas ,un nid d'aigle imprenable qui leur servait de refuge ,le seul sentier qui y mène est étroit et escarpé ,même un mulet aurait peine à y grimper...

Accueillis par les Berbères Masmouda ,hostiles au pouvoir en place et rejoins par les Iguelouan (Glaoua) ,les Hazraga et les Hintata ,une petite fédération
commençait à naitre et avec elle le désir de détruire le règne des derniers Almoravides...
C'est en ce lieu que le nouveau Madhi reconnu et ses fidèles se réunissaient pour mettre en application leur nouvelle doctrine et préparer ce qui sera la dynastie Almohades.
Son règne commença donc dans cette petite communauté qui ne cessera de grandir et avec l'aide de ses dix plus anciens adeptes et d'un groupe de quarante représentants de tribus réunifiées ,il formera un nouvel empire...
Cette nouvelle dynastie sera un pas supplémentaire de l'arabisation Orientale dans ces contrées Berbères.
De ses petits cultivateurs aériens ,il fit des moines soldats prêts à fondre sur les terres à convertir ,la discipline de fer imposée à ces hommes était terrible mais consentie.
Bientôt ,l'impôt empli les caisses du trésor et une véritable armée organisée commençait à voir le jour.
En l'an 1120 ,le gouverneur du Souss ,Mohammed El-Lamtouni envoyé en expédition punitive par les Almoravides inquiets ,fût défait par les moines soldats ,ce qui eu pour effet de renforcer leurs rangs par de nouveaux ralliements.
En 1127 ,l'émir Almoravide Ali ben youssef récidiva avec un contingent beaucoup plus important ,mais fût défait à Aghmat ,les survivants de son armée furent pourchassés jusque Marrakech et la ville fut assiégée.
Piégés dans la cité ,l'armée Almoravide décida le tout pour le tout et fit une sortie en nombre et l'effet de surprise joua en leur faveur ,les moines soldats furent défaits et se replièrent dans leur refuge de montagne.
Trois années plus tard en 1130 ,le Medhi mourait sans avoir accompli son rêve.
C'est ainsi que son plus proche disciple Abd El-Moumen ,prit sa succession et ce brillant orateur doublé d'un solide guerrier fût nommé calife.
Echaudé par le revers de Marrakech ,il se contenta avec ses moines soldats de
quelques échauffourées et embuscades couronnées de succès pour que d'autres tribus viennent renforcer l'alliance des Almohades.
De nombreuses villes tombèrent ,Tasghimout ,Taza ,Tétouan et les oasis du sud.
Après la mort du chef Almoravide ,Ali Ben youssef en 1143 ,les villes de Melilla et Al Hoceima ,oujda ,Meknès ,Fèz tombèrent
également.

Les conquêtes ne s'arrêtèrent pas aux frontières du Maroc ,plusieurs villes de l'Algérie tombèrent également et c'est en coupant la tête du dernier représentant Almoravide Tachfin Ben Ali que le rêve de Ibn Toumert se réalisa.
La dynastie Almoravide avait cessée d'exister...
Au fur et à mesure de ses victoires sur les tribus Arabes à l'est du Maghreb jusqu'en lybie ,Abd El Moumen leur offrit de se rallier à ses forces ,les autorisant à l'installation sur les terres Marocaines ,ce qui accéléra l'Arabisation du pays.
Après d'autres victoires(1160) aux limites orientales du Maghreb ,celui ci se trouva unifié dans sa totalité sous la bannière Almohade.
C'est donc tout naturellement que Abd El Moumen ,prit la décision de repartir en guerre en El Andalus en partie reconquise par les Chrétiens.
Il mourut à Salé en 1163 ,après un règne de 16 années après avoir jeté les bases de la construction de la ville de Rabat (Ribat El Fath) aidé par son fils Abu Yaqub Yusuf qui lui succèdera comme héritier.
C'est sous son règne que furent édifiés La koutoubia ,La Ménara ,et les jardins d'Agdal.
A suivre...


Image

Visitez mon Blog

Mains, outils de l'esprit, sans lesquelles la pensée n'est que chimère.

Retourner vers « Contes, légendes et histoire du Maroc »