Les Almoravides /4

Avatar du membre
Soubise
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Messages : 10181
Enregistré le : 02 août 2010, 19:05
Localisation : Spontex sur évier
Genre :
Zodiaque :

Les Almoravides /4

Message : #Message non lu Soubise

Les almoravides /4.
Après la descente aux enfers de la dynastie Idrisside et à la fin de la période de deux siècles de ces guerres fratricides entre les grandes tribus Zenètes ,Omeyyades ,Fatimides ,meknassas ou Maghraouas ,le milieu du 11° siècle vit arrivés de nouveaux conquérants...
Les Almoravides ,issus des tribus berbères sanhadjas
,des Lamtounas des Guzzalas et des Goddalas qui nomadisaient dans le désert saharien entre l'Adrar et le Tafilalet . Ces tribus guerrières se structurent au sein d'un puissant mouvement religieux, sous l'impulsion du prédicateur Abdullah Ibn Yassin.
Leur but est d'instaurer l'islam sunnite de rite malékite (un islam dur et pur ,un formalisme strict et une lecture ascétique du coran) dans toute l'étendue de l'Occident musulman (Al-Andalus et Afrique du Nord).
Etaient donc interdits dans cette nouvelle religion ,les plaisirs ,les couleurs trop vives ,les rires et joies abusives ,la musique et autres lieux de débauche ,continence et piété...
Ainsi leur vient leur nom d'al-Murabitoun, c'est-à-dire les combattants du ribat.
Pour mémoire le ribat est une forteresse militaro-religieuse.
Ce sera donc une forteresse de la guerre sainte dressée contre leurs ennemis animistes.
Les Almoravides sont victorieux dans leurs guerres contre les royaumes noirs du Tekrour et du Ghana ils s'emparent de sa capitale Aoudaghost, avec tout l'or que produit ce pays et parviennent à remonter les pistes caravanières vers le nord, jusqu'au Tafilalet dans les années 1050, où ils conquièrent le royaume de Sijilmassa.
Visiblement la recherche de richesse ne tourmentait pas leur sécheresse religieuse. Leurs chefs sont successivement Tarsina ,Abdallah abou-Mohammed et Abu Bakr Ibn Omar al Lamtouni puis Youssef Ibn Tachfin.
Les Almoravides brisèrent également les forces des Tribus Zenètes des Banou Ifren et les Maghraouas.
Ils défirent aussi les forces du royaume des Barghwata ,mais là ce fut un peu plus compliqué ,cette guerre dura neuf années.
Ce peuple berbère des Barghwata était en nombre considérable ,occupant les plaines et rives océaniques de Sebta jusqu'au territoire des Haha.
Les Almoravides se trouvèrent en présence d’un entité constituée, ayant fonctionné plusieurs siècles en langue amazighe, avec sa royauté, son armée, son organisation socio-religieuse, son idéologie dominante et qui, en terme d’ancienneté absolue sur la terre marocaine, dispute la primauté aux assaillants de tous poils.
Prêchant pour une lecture du coran différente et plutôt libre que la version sunnite ,qui considérait cette religion ignoble et incensée ,hérétique et à combattre...Ces tribus étaient pour les Almoravides idôlatres,infidèles et perverties.
Les dieux vénérés s'appelaient yacouch ou bu itran (maître des étoiles) ,le coq et les étoiles étaient vénérés, ce qui rappelle un peut les croyances païennes.
Certains historiens pensent que cette interprétation du coran était en fait un moyen de montrer aux Arabes ,une forme de Berbérité revendicative.
Au douzième siècle donc,les Almoravides occupaient des territoires immenses ,des rives du Sénégal au sud jusqu'aux Pyrénées Ibériques au nord et des limites du Maghreb d'est en ouest.
Le premier Emir de cette dynastie ,Youssef Ben Tachfine ,arriva dans la vallée du Tensift ou sera fondée en 1062 par Abu Bakr Ibn Omar premier roi de la dynastie des Almoravides ,la future grande cité de Marrakech .
Le Maroc de l'époque était soumis à l'anarchie dans bien des régions ,les Almoravides eurent peu de mal à se rallier les tribus mécontentes ,mais la résistance opiniatre de certaines autres comme les Zenètes ou les Masmouda de l'Atlas donna du fil à retordre aux armées de Youssef Ben Tachfine.
Meknès se déclara assez vite ville ouverte et la région du Rif plia rapidement.
Suite a une rebellion des habitants de Fez qui massacrèrent la garnison en post ,YBT reprit la ville en 1070 et fit un véritable massacre sur la population jusqu'aux coeur des mosquées ou les gens s'étaient réfugiés.
Bientôt Oujda devait tomber également et les conquêtes incessantes se portaient maintenant sur l'Algérie ,Alger ,Oran et tout le grand Maghreb était maintenant soumis à cette dynastie...
Cependant vers les années 930 ,les émirs qui tenaient les différentes régions Espagnoles étaient en proies permanentes avec les révolutions chrétiennes.
Les dissensions entre les différents émirs Omeyyades et leurs troupes berbères se firent de plus en plus jours et les troupes chrétiennes harcelaient l'occupant Marocains jusqu'au moment ou les Emirs conquérants de l'Espagne ,durent en appeler aux forces Almoravides.
Celles ci ,avec à leur tête Youssef Ben Tachfine ,puis son fils Ali ben Youssef et ensuite son petit fils Tachfin ben Ali durent faire quatre campagnes pour repousser les assauts des Espagnoles aidés des Français.
L'armée Almoravide ne pouvait être partout à la fois ,des rebellions éclataient dans le Magreb et ces événements internes au Maroc ,obligèrent à des retours au Pays et des confrontations dangereuses.
La sévérité de cet islam sunnite imposé ,faisait son oeuvre de démolition et le mécontentement de beaucoup ,les rebellions se multipliaient et l'empire Almoravide ,affaibli par ces guerres incessantes commençait à tituber dangereusement.
La dynastie a duré deux siècles ,le coran d'une main et l'épée dans l'autre ,les " hommes voilés " ou " soldats de dieu "avaient portés partout ou ils sont passés ,désastres ,tueries et massacres.
La vie religieuse s'étiole en cette fin de règne, laissant s'éteindre la flamme réformatrice. L'étendue même des possessions favorise les mouvements insurrectionnels. Les chrétiens d'Espagne se font plus menaçants tandis que les tribus berbères réfractaires de l'Atlas sont acquises au mouvement Almohade qui reprochait aux Almoravides l'abandon de l'étude du Coran et de la tradition ainsi que leur juridisme borné.


Image

Visitez mon Blog

Mains, outils de l'esprit, sans lesquelles la pensée n'est que chimère.

Retourner vers « Contes, légendes et histoire du Maroc »